Famille d’accueil pour chat : mon expérience

Lifestyle

Chers lecteurs,

Voilà quelques temps que j’ai envie de vous raconter mon expérience en tant que famille d’accueil pour chat abandonné. Le mois dernier, nous avons eu le plaisir d’avoir une petite chatte de 6 mois à la maison pendant quelques jours, le temps pour elle de trouver une famille prête à l’adopter. Ces quelques jours ont été très… sportifs et riches en émotions, et il est grand temps que je vous raconte tout cela 😉

Famille d’accueil pour chat : qu’est ce que c’est ?

Commençons par le commencement : une famille d’accueil pour chat, qu’est-ce que c’est et en quoi cela consiste ? Tout simplement, la famille d’accueil va accueillir temporairement le chat abandonné chez elle, bénévolement, le temps pour celui-ci de trouver une nouvelle famille qui le gardera définitivement. Cela permet aux associations et aux refuges de libérer un peu de place pour d’autres animaux, mais aussi d’isoler ceux qui ne supportent pas la vie en collectivité, ou bien qui ont besoin de soins spécifiques.

La famille va ainsi nourrir l’animal qu’elle reçoit, et s’engage à s’en occuper jusqu’à ce qu’il trouve une famille d’adoption. Il faut aussi être disponibles si des familles d’adoptants potentiels souhaitent venir rencontrer l’animal chez vous.

Pourquoi avoir voulu faire famille d’accueil ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cela s’est fait très rapidement et un peu… par hasard. Lors d’un diner avec des amis, nous évoquions notre envie d’adopter un deuxième chat. Nous avons effectivement déjà recueilli il y a deux ans un petit chat noir, que nous adorons énormément. Mais nous sommes absents la journée, où il se retrouve tout seul… On se disait que ce serait chouette qu’il ait un copain pour jouer avec lui. Mais deux chats en appartement, ce n’est pas trop ? et si ils ne s’entendaient pas ? 

Nos amis nous ont alors parlé d’une association, Pattounes sans toi(t), qui recherche justement des familles d’accueil. Ce qui nous permettrait non seulement de rendre service, mais aussi de voir comment cela se passait avec notre chat.

Dès le lendemain, j’ai envoyé un petit message sur le site Internet de Pattounes sans toi(t). Très vite, les bénévoles m’ont contactée et proposé d’adopter une petite, abandonnée par sa famille. J’ai tout de suite accepté, et quelques jours plus tard, une bénévole nous l’a apportée à la maison 🙂

Mais alors, comment ça s’est passé ?

Malheureusement, les choses n’ont pas été aussi simples que je l’imaginais. 

Le gros problème, qui nous a beaucoup stressé, a été la cohabitation avec notre chat. Evidemment, nous avons essayé de faire les choses en douceur et suivi les conseils qui nous avaient été donnés : ne pas les mettre tout de suite dans la même pièce, les faire se rencontrer petit à petit…

Les débuts ont été très chaotiques : ils passaient leur temps à feuler et se fixer sans bouger.  On les a donc séparé mais là non plus ça n’allait pas : ils passaient leur temps à miauler pour qu’on leur ouvre la porte… et qu’ils recommencent à feuler et grogner. Bref, je peux vous dire que nous n’avons pas beaucoup dormi pendant cette période ! 🙂

Pour tout vous dire, notre chat a un caractère très particulier et difficile. Il a été également abandonné avant d’avoir été suffisamment sevré, nous avons eu de grandes difficultés à le rendre plus calme et confiant. Petit, il griffait et mordrait sans arrêt. Aujourd’hui cela va beaucoup mieux, mais ça a pris du temps. Je pense que l’arrivée d’un autre animal l’a beaucoup perturbé, malgré tous nos efforts.

La cohabitation entre les deux chats a été très difficile, et nous avons fini par trouver un équilibre, mais assez précaire. Il n’était pas concevable de les laisser seuls la journée sans les isoler. Leurs bagarres étaient parfois violentes et nous avons eu souvent très peur pour la petite.

Heureusement, une famille a très vite souhaité adopter la petite chatte. Ce que nous n’avions pas prévu, c’est que l’on s’est vraiment attachée à elle ! J’avais totalement sous-estimée la difficulté que nous avons eu à la voir partir, malgré le soulagement de ne plus la voir en danger avec notre chat. C’est très particulier et vraiment fort en émotions !

Mais finalement, je suis vraiment très heureuse d’avoir pu l’accueillir, et surtout de la voir partir dans une famille qui, je pense, lui apportera tout l’amour et le confort dont elle a besoin 🙂

De notre côté, nous savons maintenant qu’il n’est pas possible d’accueillir un deuxième chat pour l’instant. Je ne pense pas que nous referons dans l’immédiat famille d’accueil (peut-être si nous avons plus tard une maison ou un appartement plus grand ?), même si ce fut une expérience mémorable, et nous avons été vraiment stupéfaits de voir la bienveillance et surtout le dévouement dont fait preuve l’association Pattounes sans toi(t).

Je ne peux que vous conseiller d’être famille d’accueil, et ce avant même d’adopter un animal. Cela vous permettra de voir comment la cohabitation avec un animal se passe, si vous vous sentez prêts.

Et si vous souhaitez adopter un chat ou un chien, je vous conseille fortement de passer par une association ou un refuge 😉

N’hésitez pas si vous avez des questions à ce sujet, je me ferai un plaisir d’y répondre 😉

A très vite,

 

 

Partager : Ils peuvent égaement vous plaire :

10 Commentaires

  1. Bonsoir,
    Je dois t’avouer que je ne connaissais pas du tout ce principe de famille d’accueil pour animaux mais je suis séduite par l’idée 🙂 En effet, quand on voit le nombre d’animaux (je pense en particulier aux chiens) qui sont temporairement logés dans des refuges, c’est affolant… Donc, c’est une très bonne idée pour les soulager! Malheureusement, ayant deux chattes à la maison (une venant de la SPA et l’autre retrouvée abandonnée dans la nature), je ne pense pas pouvoir accueillir même temporairement un autre petit félin. Cependant, je vais garder le nom de l’assoc en tête et la recommander à de potentielles personnes intéressées. Merci pour cet article très intéressant !
    Belle soirée.

    Elodie
    http://lafoliedesmotsetdesimages.blogspot.fr/

  2. Coucou Clélia 🙂
    Merci pour ce retour sur cette belle expérience!
    J’avoue que je ne pourrais pas faire cela, je suis trop sensible et je m’attacherai beaucoup trop vite!
    Du coup, je t’admire d’autant plus pour cette belle action 🙂
    Ils sont tellement mignons tous les deux <3
    Gros bisous et belle semaine à toi 😉

    • Cher Lecteur

      Coucou Alexandra ! 🙂 Merci beaucoup à toi pour ton commentaire 🙂 Je te comprends pour l’attachement, ça a probablement été le plus difficile à gérer ! Plein de bisous à toi, passe une belle semaine <3

  3. Bonjour,

    Je découvre ton blog 🙂
    Famille d’accueil pour animaux est quelque chose qui me tente pas mal…mais pas en appartement, pas pour l’instant. Ceci dit bien contente de lire ton expérience 🙂 Ca aide pas mal. Je pense que le moment de la séparation doit être dur, même en y étant préparé. Je verrais bien d’ici quelques années si je me lance moi aussi 🙂

  4. Coucou ! Je connaissais déjà le principe des familles d’accueil pour animaux mais je n’avais encore jamais lu de témoignage de personnes ayant testé ce système, donc merci beaucoup pour ton article 🙂 J’étais moi aussi tentée par cette possibilité, mais nous avons déjà deux chats et nous envisageons d’adopter prochainement un chien, donc ça me paraît compliqué …

    Je voulais aussi revenir rapidement sur la cohabitation entre chats car comme toi, nous avons eu des soucis avec le chat de mon chéri et ma minette à moi lors de leurs débuts ensemble à la maison. En effet, Jelly (ma pitchounette) avait quatre mois à l’époque et était très joueuse et très câline, tandis que Malo ne voulait qu’une seule chose : qu’elle lui fiche la paix … autant dire qu’on ne partait pas gagnants ! Les choses se sont arrangées petit à petit au fur et à mesure que Jelly grandissait, et le fait d’avoir déménagé récemment dans une grande maison a encore amélioré leurs relations car Malo sait qu’il a la place de se cacher et d’éviter Jelly s’il le veut. Du coup, plus ça va, plus ils se rapprochent au final ! Pour faciliter les choses lors du déménagement, nous avons utilisé du Feliway, un spray contenant des phéromones apaisantes pour les chats, que nous avons vaporisé un peu partout dans la maison et utilisé avec un diffuseur pendant les premiers jours dans la pièce où ils dormaient. Malo y a été très sensible et ça l’a vraiment aidé à se poser et à moins stresser … J’espère que ces quelques idées pourront t’aider si jamais tu te trouves à nouveau dans cette situation avec ton chat 🙂
    Bonne journée à toi

  5. Je trouve ça vraiment génial d’avoir ton retour. Yanis commence le boulot et Yuki est seul depuis quelques temps j’ai peur qu’il s’ennuie un peu, je pense que faire famille d’accueil pour voir les répercussions au quotidien peut être une bonne chose 🙂

    A très bientôt Clélia 🙂

  6. C’est sûr c’est pas facile d’adopter (temporairement ou non) un deuxième chat. J’en ai fais les frais quand j’ai du recueillir la chatte de ma sœur alors que j’en avais déjà un.
    Au début c’était la même: impossible de les laisser dans la même pièce quand je partais bosser ou dormir. Et puis, un soir mon chat s’est faufilé dans mes pattes quand j’ai « enfermé » la chatte dans ma cuisine. Résultat: je les ai retrouvé le lendemain dans la cuisine, plus serein qu’ils ne l’avaient été depuis leur rencontre. Ils se chamaillent et se soufflent parfois mais c’est normal, ça fait partie de leur équilibre. En réalité ils sont copains comme cochon: ils se toilettent, dorment l’un contre l’autre et se pourchassent gentiment pour jouer. Mon chat boulimique respecte même sa gamelle maintenant !
    Il ne faut pas baisser les bras, mais c’est sûr que de les laisser dans un appartement n’arrange pas les choses. A deux ils doivent pouvoir être seuls aussi, sortir au besoin, etc.
    Ça doit être une sacrée expérience d’accueillir un chat, de s’en occuper pour le voir partir. Je n’ai jamais osé pour ne pas avoir à les kidnapper xD

  7. Jolie expérience! (et très belles photos^^) Merci pour ce compte-rendu 🙂

  8. Je pense que je ne pourrai pas faire famille d’accueil à cause du caractère de mon chat. De toutes façons j’avais demandé à la SPA du coin et ils avaient dit qu’il fallait être bénévole depuis pas mal de temps pour être famille d’accueil :/

Ecrire un commentaire

Design made with ♥ by Romy