Et si on allait au cinéma (et partout ailleurs) en solo ?

Cinéma

Chers lecteurs,

À la lecture de cet article, je pense que deux réactions sont possibles. Vous allez peut-être vous demander l’intérêt de parler d’une activité qui vous semble parfaitement normale, ou alors cette même activité vous paraitra tout à fait incongrue, voire impossible. Et c’est surtout à celles et ceux qui ne se sentent pas capable de faire des activités seul.e.s que je souhaite parler aujourd’hui 😉

J’ai pris l’exemple du cinéma car on parle ici de culture, mais c’est bien sûr valable pour toutes ces activités qu’on a l’habitude de faire accompagné : manger au restaurant, voyager, visiter un musée, voir une pièce de théâtre, se promener… Je sais que, pour beaucoup, toutes ces choses là vous semblent probablement tout à fait naturelles, et la question ne se pose même pas. Mais, pour d’autres, une sorte de blocage se crée, qui empêche de sauter le pas et profiter pleinement de ce qui nous fait envie, quand notre entourage ne nous suit pas.

Personnellement, je suis de nature très solitaire, et j’ai besoin régulièrement de me retrouver seule avec moi-même. Je fais beaucoup de marche à pied, de sport, de sorties toute seule, ça me fait énormément de bien. Il y a quelques années, quand j’étais en stage, j’allais manger toute seule au restaurant les midis, avec un journal ou un livre, et, franchement, c’était le MEILLEUR moment de la journée ! Cela ne signifie pas que je n’aime pas passer du temps avec mes proches, mais c’est complémentaire : pour mieux apprécier leur compagnie, j’ai besoin aussi de moments seule. Une question d’équilibre, finalement.

Si je vous en parle aujourd’hui, c’est que j’entends souvent beaucoup de personnes dire que, pour elles, c’est inenvisageable de manger seule, ou d’aller au cinéma… et je trouve ça tellement dommage ! Ces personnes ont souvent l’impression que tout le monde va remarquer leur solitude, et forcément, les juger. Que cela donne une image triste, comme quelqu’un qui n’a pas d’amis, et qui renvoie peut-être à de mauvais souvenirs de collège ou de lycée.

Et pourtant : personne ne le  remarquera. Une fois les lumières éteintes, au cinéma, tout le monde vous aura oublié ! 😉 Et quand bien même quelqu’un se dirait : « Ohlala, tu as vu cette personne là, elle est toute seule, elle doit être terriblement malheureuse !« , eh bien, c’est SON problème ! Vous êtes là volontairement, vous êtes libre, et vous allez kiffer votre séance de cinoche ! 😉

Parce que oui, faire des activités en solo, c’est chouette. Ça apporte un sentiment de liberté et d’indépendance génial, mais ça permet aussi de se retrouver soi-même. Et ça, c’est hyper important. Quels sont les films que VOUS, vous voulez voir au cinéma ? Pourquoi ne pas visiter cette ville, qui n’intéresse pas votre entourage, mais qui VOUS fait envie ? Qu’est ce qui vous empêche d’aller juste VOUS promener, sans personne, juste le silence ou vos écouteurs dans les oreilles ? Bref, pourquoi s’interdire de vivre des moments agréables sous prétexte que personne ne vous accompagne ?

J’aimerais vous aider à franchir le pas et dépasser certains blocages psychologiques qui vous privent finalement de votre liberté. Il n’y a pas de honte à exister et occuper l’espace public, agir en tant que personne libre et indépendante. Je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire, mais c’est tellement libérateur ! Vous pouvez commencer par étapes : boire un café avec un livre pour vous donner une contenance, voir une exposition… et petit à petit ne même plus y penser, juste profiter ! 😉

J’espère que cet article « humeur » vous a plu, il y a longtemps que je souhaitais aborder ce sujet avec vous !  Dites-moi, est-ce vous aussi vous êtes adepte des sorties en solo ? Ou est-ce que vous faites un blocage ? Je suis curieuse !

À très vite…

 

 

Ecrit par :
Partager : Ils peuvent également vous plaire :

12 Commentaires

  1. Coucou Clélia !

    Cet article me parle particulièrement. Pendant très longtemps, j’ai eu peur d’aller seule au cinéma, au théâtre ou même à l’opéra. Comme tu le dis très bien, mauvais souvenirs de collège… La peur du jugement, la crainte de se confronter parfois à sa propre solitude.

    Mais j’ai fini par sauter le pas il y a quelques semaines en me disant, comme tu l’écris, qu’il n’y a aucune raison valable que je me prive de moments plaisants sous prétexte que mes amis ne sont pas intéressés. Je dois dire que tenir un blog culturel m’a grandement aidé dans cette démarche. Ecrire des articles me donne un « prétexte » pour aller voir certains spectacles auxquels j’aurais probablement renoncé autrement.

    J’ai donc pris l’habitude d’aller seule au cinéma, au théâtre, à l’opéra ou encore voir des expos et je me suis rendue compte qu’en fait ça va ^^ J’ai aussi l’impression qu’on vit les choses de manière parfois plus intense car plus intériorisée lorsqu’on est seul. Bref, je suis complètement d’accord avec toi et je te remercie d’avoir abordé ce sujet !

  2. Coucou Clélia 🙂
    Je partage totalement ton avis! J’adore partager des choses avec ma famille ou mes amis mais j’aime aussi énormément faire des choses seules. J’ai besoin d’ailleurs régulièrement de moments de solitude pour me sentir bien, c’est essentiel à mon équilibre!
    Par contre, ma Maman elle ne supporte pas de faire quelque chose seule. Elle trouve essentielle de partager tout ça avec quelqu’un sinon pour elle, ça n’a pas de sens.
    Donc je comprends les deux points de vue mais je ne pourrais pas me passer de ma solitude 🙂
    Gros bisous <3

    • Cher Lecteur

      Hello Alexandra ! 🙂 Je vois qu’on partage le même besoin de solitude « choisie », comme toi c’est vraiment nécessaire à mon équilibre. Mais oui effectivement, pour d’autres personnes comme ta maman ce n’est pas forcément évident, ça dépend beaucoup des personnalités et des besoins de chacun 🙂 Merci d’être passée et de gros bisous à toi <3

      • J’avoue que souvent, je passe pour un OVNI avec ce besoin de solitude régulier, ça me fait plaisir de voir que d’autres personnes sont comme moi 🙂
        C’est toujours un bonheur de te lire! Gros bisous ma Clélia <3

  3. Flo

    Super article ! J’aime beaucoup être seule et faire les choses dont j’ai envie seule mais malheureusement je ne prend pas encore assez de temps pour le faire. Ton article m’y fait penser du coup et c’est une bonne chose 🙂
    Souvent, mon entourage et surtout mes amis ne comprennent pas que je refuse les invitations etc. mais je suis vraiment solitaire et parfois ça peut déranger les autres mais tant pis ahah

    • Cher Lecteur

      Hello Floriane ! Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂 Ah je te comprends, je suis comme toi très solitaire (et casanière en plus !), ce n’est pas toujours évident à comprendre pour l’entourage… Mais tu as raison, tant pis c’est comme ça, et ça ne nous empêche pas de profiter de nos proches à d’autres occasions 😉

  4. Salut Clélia,

    Quel article !! Je suis une fervente revendicatrice de la solitude dans ses activités, mais ce n’est pas par choix mais plutôt par résignation, et j’en suis arrivé à la même conclusion que toi : pourquoi se priver de passer des bons moments sous l’unique prétexte que nous n’avons personne pour nous accompagner.

    Personnellement, c’est plutôt par résignation que j’en suis arrivé à cette conclusion : depuis mi-collège, je n’avais pas toujours d’ami(e)s pour partager mes sorties. Des fois, je les faisais seule, tout naturellement, et un jour j’en ai eu assez des réponses « je ne suis pas disponible, désolé », car cela me lassait de « sortir » seule, et je me suis donc dis : « Elodie, arrête d’attendre après les autres pour vouloir faire les sorties que tu veux. Quelqu’un n’est pas disponible, et bien pas de soucis, fais la seule. »

    Le petit bémol est que cette réponse s’est amplifiée à beaucoup de personnes, et pour les 3/4 de mes activités, je les fais seule. C’est presque devenu une habitude, au point qu’à un moment, cela me faisait bizarre d’être accompagné par quelqu’un dans la rue ^^

    Mais, tu as raison : quand on est seule, c’est mieux. Il n’y a personne d’autre à se soucier que soi-même. Je le vois dans mon université, que je suis l’une des seules à assumer sa solitude (voire plus). Combien de fois ai-je entendu ce genre de phrase « je peux venir avec vous, parce que seul(e) ça ne le fait pas ».

    Les autres voient la solitude comme une faiblesse, et vous perçoivent froids alors que vous n’avez juste pas envie de vous mélanger aux autres, mais cela ne veut pas dire que vous allez les rejeter pour autant ^^

    C’est cool Clélia, continue ce genre d’article « humeur » 😉

    • Cher Lecteur

      Hello Elodie ! Merci beaucoup pour ton commentaire et pour ton enthousiasme pour ce genre d’article, cela me fait très plaisir et m’encourage à en prévoir de nouveaux 😉 Je vois qu’effectivement nous partageons la même vision des choses ! Parfois c’est difficile, surtout au début et au milieu du monde, d’assumer cette solitude, mais il faut garder à l’esprit que c’est une solitude choisie et non subie, c’est toute la différence. Merci à toi d’avoir partagé ton expérience !

  5. Très intéressant
    merci d’aborder ce sujet 😉

  6. Adeline

    Bravo pour cet article, Clélia 🙂 ! (oui, je commente aussi ici 8D) ça m’a amenée à réfléchir à mes pratiques.

    Bon perso, sans frère ni sœur et ayant débarqué à Paris sans connaître personne (à part toi), j’ai toujours eu l’habitude de faire les choses seule, sans que ça ne me dérange particulièrement. J’avoue que pour les expo, ça me permet en plus d’aller à mon rythme, même si c’est cool aussi de pouvoir échanger sur ses impressions à la sortie du musée ou de la salle de cinéma.

    En réalité, le seul truc qui me bloque un peu, c’est le restaurant (le vrai restaurant avec service à table, pas le Starbucks ou le McDo). Je n’arrive pas à lire en mangeant, je mange trop vite et je n’ai pas l’impression d’apprécier le moment :D. Puis aller quelque part à plusieurs, ça motive aussi, mine de rien :).

    • Cher Lecteur

      Merci beaucoup !!! et merci d’être passée commenter 🙂 Oui tu es un exemple de personne indépendante, tu as bien raison de profiter de la culture parisienne ! même si cela n’exclut pas de passer de bons moments accompagnée bien sûr 😉 Je comprends pour le restaurant, personnellement le midi ça ne me dérange pas (en plus je vois plein de gens le faire finalement !), mais c’est vrai que par exemple pour un diner je ne sais pas si j’en serai capable (ou si ça me ferait vraiment envie en fait).
      Gros bisous à toi, j’espère que tu passes une bonne soirée! 🙂

Ecrire un commentaire

Design made with ♥ by Romy