Bonjour à tous,

Vous le savez peut-être si vous fréquentez les petites salles de théâtre, la foule n’est malheureusement pas toujours au rendez-vous. C’est particulièrement le cas quand la pièce ne peut compter que sur le bouche à oreille (et sur les critiques de sites de réservation en ligne comme Billet Réduc) et j’avoue que ça m’embête particulièrement pour les comédiens quand ils font un énorme boulot et que la pièce est un véritable plaisir pour les yeux, les oreilles et même les zygomatiques et qu’elle mériterait donc que l’on s’arrache les tickets !

Dans ce cadre, j’avais déjà adoré Le gâteau de Troie, sorte de farce déjantée qui revisite avec beaucoup d’humour et de clins d’œil très actuels l’Iliade d’Homère. Si la pièce, qui est en tournée dans toute la France, passe à côté de chez vous, foncez ! Mais aujourd’hui, je voudrais vous parler d’une pièce d’un tout autre style, Le Chemin des dames, écrite par Bruno Jarrosson et qui se joue actuellement au théâtre Essaïon à Paris.

Le Chemin des dames au théâtre Essaïon à Paris : de quoi ça parle ?

On est le 6 avril 1917, en pleine Première Guerre mondiale. Alors que les combats s’enlisent depuis trois ans, causant des centaines de milliers de morts, une réunion est organisée à l’initiative du président de la République. Elle rassemble trois hommes politiques, le Président lui-même, le président du Conseil (sorte de premier ministre de l’époque) et le ministre de la Guerre ainsi que trois généraux, Nivelle le général en chef des armées et deux de ses bras droits, Micheler et Pétain.

Le Chemin des dames, théâtre Essaïon à Paris

Leur but est de prendre une décision importante : faut-il vraiment lancer la grande attaque du Chemin des dames contre les positions allemandes quelques jours plus tard ?

Ceux qui aiment les grands décors et les mises en scène à rebondissement seront déçus par Le Chemin des dames : tout le spectacle repose ici sur une joute verbale dans laquelle s’affrontent les partisans de l’attaque comme Nivelle et ses détracteurs comme son supérieur direct, le ministre de la guerre, qui se détestent et se méprisent les uns les autres. Tout le monde a l’occasion de présenter son avis sur la question à l’aide d’arguments irréconciliables, alors que transparaissent en filigrane les egos démesurés et les intérêts non avoués, comme ces politiques qui pensent déjà aux futures élections. Finalement, ce sera au président de la République, seul, de trancher et de prendre cette décision presque absurde : oui au désastre annoncé qu’est l’offensive du Chemin des dames. 

Le Chemin des dames au théâtre Essaïon à Paris : pourquoi faut-il y aller ?

Ponctuée de traits d’humour et de véritables moments d’émotion, cette pièce dramatique n’est jamais ennuyeuse. Avec subtilité, Le Chemin des dames nous questionne : qui doit prendre les décisions ? Quels doivent être les rapports entre l’armée et le pouvoir politique ? Pourquoi le destin de tant de jeunes hommes a-t-il reposé sur les épaules de tels personnages, qui tentent peut-être de bien faire mais qui sont aussi des êtres lâches et limités ? Les plus connaisseurs reconnaîtront déjà dans ces discours, notamment ceux de Pétain, un autre désastre, celui de la défaite de 1940 face à l’Allemagne nazie.

Certes, on trouve des erreurs historiques factuelles, parfois inhérentes à un tel exercice d’écriture puisqu’on fait tenir des discours à des personnages ayant réellement existé, mais je vous conseille de tout cœur d’aller assister à ce débat d’une heure trente qui est aussi un grand moment de théâtre.

La pièce se termine sur une chanson un peu oubliée aujourd’hui quand on parle de Première Guerre mondiale, La Chanson de Craonne, défaitiste et contestataire. L’antimilitarisme comme seule conclusion de ce débat ? Au spectateur d’en juger ! 😉

Théâtre Essaïon

Du 5 avril au 16 juin, du jeudi au samedi à 19h30

Relâches le 27 avril et le 17 mai

Tarif plein : 25 euros (mais les places sont actuellement à 12,95 euros sur BilletReduc.com !)

Auteur : Bruno Jarrosson

Mise en scène : Yves Carlevaris

Distribution (servie par des comédiens formidables !) : Yves Carlevaris, Bruno Chapelle, Ivan Morane, Jérôme Keen, Philippe Pierrard, Alain Pochet, Didier Vinson.

Pour en savoir plus, cliquez ici !