Chers lecteurs et chères lectrices,

Mardi dernier, nous avons eu la chance d’assister à l‘avant-première du film Celle que vous croyez, désormais en salle. C’était tellement chouette qu’on a eu envie de vous convaincre avec cet article 😉

Celle que vous croyez : de quoi ça parle ?

Pour épier Ludo, son jeune amant qui la délaisse, Claire, prof d’université d’une cinquantaine d’années, se crée un faux profil Facebook. Son avatar virtuel, Clara, une jeune femme de 24 ans, séduit immédiatement Alex, le coloc et ami de Ludo. S’enclenche un engrenage dans lequel réalité, virtuel et mensonges s’entremêlent.

Film de Safy Nebbou, sorti au cinéma le 27 février 2019, adapté du roman du même nom de Camille Laurens.

Avec (entre autres) Juliette Binoche, Nicole Garcia, François Civil.

Mon verdict !

Le pitch de Celle que vous croyez pourrait laisser penser à une comédie romantique – dans laquelle la vérité finirait par éclater avant le grand pardon général. Il n’en est rien, et la scène initiale pendant laquelle Claire raconte toute l’histoire à une thérapeute donne le ton. Si l’humour est présent par petites touches, Celle que vous croyez bascule bien vite en thriller, riche de retournements de situation et de révélations. Obsessions et paranoïa sont au programme de ce long métrage dont les personnages se promènent beaucoup trop près du vide (comme les images le montrent de manière métaphorique).

S’il faut voir Celle que vous croyez, c’est avant tout pour la grande Juliette Binoche, omniprésente à l’écran et qui porte tout le long métrage de bout en bout en interprétant un personnage féminin aux mille facettes. Qui est-elle cette Claire ? Est-elle vraiment sincère dans les sentiments qu’elle semble éprouver envers Alex ? Est-elle une victime de son amour ou encore du jeunisme ? Est-elle plutôt une manipulatrice qui se délecte d’arriver à ses fins avec le jeune homme ? Est-elle une femme qui a perdu pied après son divorce qui la place dans la situation inconfortable d’être une célibataire de 50 ans qui a peur du regard des autres ?

Si Celle que vous croyez nous lance des pistes lorsque Claire donne des cours sur Les Liaisons dangereuses de Laclos ou Une Maison de poupée d’Ibsen, il se garde bien de trancher, laissant à chacun le soin de se faire son opinion dans un film de plus en plus haletant qui s’amuse à nous emmener sur de fausses voies et qui est servi par une musique splendide d’Ibrahim Maalouf. À voir !